Le Jeûne en 4 questions


Pourquoi consacrer des vacances à jeûner ?

Jeûner, ce n’est pas se faire mal. Jeûner, c’est avant tout s’offrir un moment de pause pour se recentrer, et prendre soin de soi. Sortir de son quotidien est une occasion pour remettre en question son hygiène de vie.

Nos intestins sont de plus en plus sollicités avec nos modes de vie actuels. Et nous savons qu’une bonne santé intestinale est une des clés pour une bonne santé générale. Alors pourquoi ne pas leur offrir une petite semaine de vacances à eux aussi afin qu’ils retrouvent leur pleine vitalité pour mieux repartir.


N’est-il pas risqué de marcher en jeûnant ?

La mise en mouvement douce du corps va permettre de mettre en circulation les fluides corporels et donc faciliter l’élimination des toxines par les émonctoires (poumons, reins, peau …). Le fait de respirer permet une bonne oxygénation des cellules et facilite donc la régénération. Il n’est pas risqué de marcher en jeûne, ceci est au contraire recommandé dans la mesure où l’effort est en respect des capacités de chacun. Nous ne chercherons jamais la performance. Seul le bien-être et le plaisir compteront.


Est-ce que je vais avoir faim ou me sentir mal pendant le jeûne ?

La faim n’est généralement plus ressentie par les jeûneurs au bout du deuxième jour. Ce n’est pas parce qu’au cours de votre vie vous n’avez jamais pu sauter un repas que vous ne pourrez pas réussir un jeûne. Votre corps adaptera son métabolisme pour fournir le carburant nécessaire à son bon fonctionnement. La glycémie sera ainsi maintenue en puisant principalement dans ses réserves de graisse. Le corps utilisera aussi tous les déchets circulants ou incrustés. Ceci est appelé le phénomène d’autolyse qui mène à la détoxination.

Ce phénomène d’autolyse peut engendrer quelques désagréments comme des maux de tête, des nausées, des éruptions cutanées, des vertiges … avec un bon encadrement et quelques conseils pour accompagner le corps dans ce phénomène de détoxination, ces symptômes désagréables disparaitront vite.


Quelles sont les contre-indications pour jeûner ?

Tout le monde a la capacité de jeûner du moment où la décision est prise personnellement. Néanmoins, le jeûne n’est vraiment pas adapté à tous.

Les contre-indications sont les suivantes :
Anorexie, diabète de type I, grossesse, carences importante en minéraux, maladies tumorales, insuffisances hépatiques, décollement de la rétine.